Accro à l'hiver arctique

Certaines personnes préfèrent l’hiver à l’été. Nils-Matti, éleveur de rennes, en fait partie.

La Laponie finlandaise s’étend sur un très vaste territoire couvrant une superficie plus importante que le Portugal. Cependant, la Laponie prise comme un tout affiche des dimensions bien plus belles encore. Nombreux sont les touristes qui pensent avoir atteint la Laponie alors qu’ils ont à peine traversé la moitié de la Finlande : en réalité, plus vous remonterez vers le nord, plus vous comprendrez ce que recèle l’idée même de Laponie. A mesure que l’on remonte  le long de la frange de terre formant l’extrémité de la Finlande du nord-ouest souvent comparée à un « bras » tendu, la forêt de conifères disparaît peu à peu du paysage, la taille des bouleaux se réduit à un mètre de hauteur, les monts affichent une altitude toujours plus élevée, et le silence s’impose comme nulle part ailleurs. On y voit à des kilomètres à la ronde, tandis que tout ce que vous entendrez sera votre propre souffle et le craquement de la neige sous vos chaussures. Profitez donc de votre voyage pour passer à Kilpisjärvi, un petit village rattaché à la commune d’Enontekiö : vous comprendrez alors aisément pourquoi les touristes reviennent ici année après année.

 

 

Laponie

En Laponie, il ne faut que quelques minutes pour oublier l’effervescence des stations de ski et des villes et se laisser gagner par la paix et le silence de la nature vierge.

Laponie