• Ainsi sont
    les Finlandais

    A bien des égards, les Finlandais sont des gens assez spéciaux : il n’est d’ailleurs pas faux de dire que nous nous plaisons secrètement à entretenir une image un peu décalée, même si elle ne colle pas toujours à la réalité. Un Finlandais pourra par exemple vous raconter des histoires abracadabrantes d’un air impassible : en général, il poursuivra son histoire jusqu’à ce qu’elle devienne trop grosse pour être crue. Parler sur le ton de la dérision à quelqu’un, voire se moquer gentiment de l’interlocuteur, est en Finlande une façon de dire à l’autre : “Je vous aime bien”. En réalité, les Finlandais sont tout à fait civilisés et sociables, même s’ils le manifestent avec une certaine espièglerie.

  • Les Finlandais adorent participer à toutes sortes de concours et compétitions, quitte à inventer des disciplines sportives bien à eux : une petite partie de foot dans la boue, est-ce que ça vous dirait ? Plus particulièrement en été, on peut assister ou participer en Finlande à toutes sortes de jeux plus fous les uns que les autres : même si le but est de remporter un trophée, l’essentiel est de trouver prétexte à se défouler de façon aussi épique que possible.

  • Les Finlandais pratiquent avec maestria l’autodérision et l’art de se déprécier, n’hésitant pas à se présenter eux-mêmes comme timides et introvertis. “C’est une sorte de petit jeu auxquels ils se livrent très volontiers. A l’inverse de nombreux autres pays où l’on hésite à se moquer de soi, les Finlandais semblent très conscients de leur image et refusent de se prendre trop au sérieux”, note le new-yorkais Chris Wlach.

  • Si vous êtes invité chez des Finlandais, sachez que c’est là que vos hôtes feront preuve du plus grand naturel. On n’attendra pas de vous que vous vous habilliez comme pour une sortie élégante ou que vous vous conduisiez de façon empruntée ou guindée, l’essentiel étant juste d’être soi-même. L’hospitalité finlandaise passe souvent par une abondance de plats et de boissons auxquels vous serez supposé faire largement honneur : plus vous vous montrerez à votre aise, plus vos hôtes vous apprécieront ! Souvent, ce sont ces soirées informelles qui en Finlande jettent les bases d’une amitié à la vie à la mort.

  • Il n’y a rien de plus finlandais que le sauna, une pratique qui se transmet de génération en génération. Le sauna n’a d’ailleurs pas toujours été qu’un lieu où l’on se purifie tant physiquement que spirituellement : il fut longtemps le cadre de rites de passage, puisque les femmes avaient l’habitude d’y accoucher et qu’en cas de décès d’un membre de la famille, le corps du défunt y était lavé. Même si l’habitude en Finlande n’est pas de descendre dans la rue pour protester contre ceci ou cela, on imagine facilement la révolution qui y aurait lieu si jamais un gouvernement s’avisait de restreindre le droit au sauna ! Par ailleurs, petite précision au sujet du sauna : ce qu’on dit est vrai, en principe tout le monde en Finlande prend son sauna dans le plus simple appareil !

  • L’été finlandais est court puisqu’il ne dure que trois mois environ : raison de plus pour le célébrer avec fougue ! Le nombre d’événements estivaux, qu’il s’agisse de festivals de musique prévus pour tous les goûts ou de foires et de marchés locaux, est tout simplement incroyable. Quant aux fêtards, les nuits blanches de l’été nordique leur assurent de garder une super forme jusqu’à l’aube et même au-delà !

  • L’été arrivé, s’évader à la campagne est la priorité pour tout Finlandais qui se respecte. Le cadre préféré des Finlandais pour leurs vacances est un chalet “pieds dans l’eau”, l’idéal pour s’adonner avant tout au farniente entre deux barbecues, sans oublier les plaisirs de la natation, plongeon compris. Ce type de vacances sous un soleil qui ne se couche pratiquement pas permet à coup sûr de recharger ses batteries, tout en oubliant soucis du quotidien et contraintes professionnelles : il suffit de se laisser aller à la sensation magique d’exister… ni plus ni moins.

  • Le printemps est une saison incroyable en Finlande, en particulier en Laponie, la région du pays située le plus au nord, où les Finlandais ont l’habitude de prendre leurs vacances de ski de février à mai. Le soleil printanier et les conditions d’enneigement et de température idéales se combinent pour permettre des séjours où fun et action sont au rendez-vous. Les stations de ski de la région font alors le plein de vacanciers qui viennent faire du sport, mais aussi faire la fête : on dit que les Finlandais sont nés skis aux pieds, mais on pourrait ajouter que cela ne les dérange pas de garder leurs skis chaussés même en boîte de nuit !

  • Les Finlandais se voient comme réservés, même si l’adjectif “calme” leur correspond certainement bien mieux en règle générale. Cela dit, le calme les caractérise seulement jusqu’à un certain point : si vous le mettez au volant d’un véhicule à moteur, le Finlandais aura tendance à foncer à fond la caisse ! Nous aimons à penser que nous sommes la nation la plus rapide sur terre, et vu le nombre de champions de rallye et de Formule Un que nous avons produits, cette affirmation n’est après tout pas si exagérée.

  • En Finlande, la nature n’est jamais bien loin, et il n’est donc pas surprenant que les Finlandais entretiennent un rapport vraiment étroit à celle-ci. C’est si vrai que beaucoup de Finlandais ont l’habitude de couper les ponts avec la civilisation pour la durée des vacances : marcher en forêt, par exemple, est une façon simple mais très efficace de se remettre les idées en place et de retrouver son rythme intérieur.

  • Dans de nombreux pays, le Premier Mai est l’occasion de manifestations de travailleurs. En Finlande, cette fête a évolué jusqu’à prendre la forme d’une sorte de carnaval. Coiffés pour l’occasion de casquettes blanches, les jeunes diplômés de l’enseignement secondaire sortent faire un joyeux pique-nique ; plus largement, c’est tous les Finlandais qui font la fête ce jour-là. On peut donc dire que le Premier Mai est chez nous une sorte de grande célébration populaire qui ouvre les réjouissances qui auront lieu tout au long de l’été dans la lumière éclatante des interminables journées, occasion de laisser s’exprimer une extraordinaire joie de vivre. Préparez-vous à faire la fête de nuit comme de jour !

  • La Finlande est une terre de contrastes et d’extrêmes : par exemple, les hivers froids et peu ensoleillés alternent avec des étés chauds et inondés de lumière. Pour une raison ou une autre, les Finlandais éprouvent le besoin de rechercher encore plus de sensations fortes en se baignant dans des eaux glacées ou en fréquentant des saunas chauffés à blanc. A la réflexion, on se dit que les conditions climatiques locales plutôt éprouvantes ont dû influer sur ce goût particulier des Finlandais à tester leurs limites avec autant d’acharnement. Les Finlandais, eux, n’ont pas d’avis bien tranché sur la question : ils sont juste nés avec ce goût du défi… pour le meilleur et pour le pire.

  • Recommandé

    Ces articles pourraient également vous plaire

Ainsi sont les Finlandais

Même s’il peut arriver qu’ils vous disent exactement le contraire, les Finlandais sont des gens chaleureux, ouverts et sincères.

S’il vous est déjà arrivé de rencontrer un Finlandais, il y a des chances qu’il vous ait parlé de la nature réservée de ses compatriotes : ne vous inquiétez pas pour autant, car les Finlandais n’ont en réalité rien de brutes taciturnes !

Même si dans les faits, les Finlandais sont communicatifs et accueillants, l’image de l’homme bougon et renfermé a la vie dure en Finlande même. Il faut dire que ce mythe est surtout entretenu par la tendance à se déprécier qu’ont souvent les Finlandais face aux étrangers.

Voici par exemple une plaisanterie finlandaise qui illustre bien l’opinion que les Finlandais se font d’eux-mêmes : “Un Finlandais introverti regardera toujours ses chaussures pendant qu’il s’adresse à un interlocuteur ; le Finlandais extraverti, quant à lui, regardera les chaussures de celui à qui il s’adresse !”

UNE RÉPUTATION DE RÉSERVE INJUSTIFIÉE

Chris Wlach, un new-yorkais qui a séjourné à deux reprises en Finlande, nous fait part de ses impressions en ces termes :

– J’avais entendu parler de cette réputation de réserve des Finlandais par des amis finlandais ainsi que par mon professeur de finnois. C’est très curieux de présenter les Finlandais sous ce jour-là, car ce n’est pas du tout ce que j’ai vu et ressenti sur place.

D’où nous vient alors cette tendance à nous dévaloriser ?

LA communication PASSE AUSSI PAR LE SILENCE

La réputation de “taiseux” qui colle aux Finlandais s’explique peut-être par le code de communication assez particulier en usage en Finlande. Il est en effet tout à fait vrai que les Finlandais ne sont pas de grands adeptes du “papotage”, si bien qu’on ne considère jamais en Finlande comme incongru de marquer une pause plus ou moins longue au milieu d’une conversation.

Faire silence veut simplement dire qu’on estime n’avoir rien d’essentiel à ajouter à ce qui vient d’être dit : aussi, un Finlandais n’aura généralement pas tendance à remplir les vides de la conversation avec du bavardage stérile.

Par ailleurs, les Finlandais sont authentiques, ce qui veut dire que toute parole prononcée est à prendre au pied de la lettre : si par exemple quelqu’un vous dit “Il faudrait qu’on aille boire une bière bientôt”, comprenez que votre interlocuteur vous recontactera effectivement tôt ou tard pour vous proposer d’aller avec lui dans un pub. Inversement, si vous évoquez une sortie ou une invitation devant un Finlandais, sachez que celui-ci s’attendra à ce que vous passiez aux actes.

VENEZ DONC CHEZ NOUS…

Les Finlandais sont plus particulièrement détendus quand ils sont chez eux. Par ailleurs, il n’est pas inhabituel qu’un étranger de passage dans le pays se retrouvé invité chez des Finlandais de sa connaissance : c’est d’ailleurs certainement dans ce cadre que l’hospitalité finlandaise trouve à s’exprimer à sa juste mesure.

Alison Daly, une Britannique qui a des amis en Finlande, nous dit de son côté :

– J’avais entendu dire que les Finlandais étaient froids, or en réalité ils ne mettent distance aucune entre eux et vous, notamment quand ils vous reçoivent chez eux. A chaque fois que j’ai été invitée en Finlande, toutes les personnes présentes chez mes hôtes ont tout fait pour me faire me sentir comme chez moi.

Plus du répertoire Pois