• Venez décompresser
    chez les Samis !

    Connus pour le rapport étroit qu’ils entretiennent à la nature, les Samis sont fiers de leur patrimoine culturel d’une grande richesse. Que vous soyez passionné d’aventures ou adepte de vacances plus reposantes, les Samis auront à cœur de vous initier à leur univers en vous faisant découvrir leur mode de vie. Inari, Enontekiö et Utsjoki sont trois des meilleurs endroits pour partir explorer la fascinante histoire du peuple sami.

  • D’une conception architecturale unique, le centre culturel Sajos est ouvert depuis peu à Inari ; outre le fait que c’est là que siège le Parlement sami, on peut s’y initier à différentes activités, en participant par exemple à des ateliers de création d’objets artisanaux. Cette photo montre le Sajos illuminé par les fameuses aurores boréales.

  • Voici un lit de bébé traditionnel sami en peau de renne bordé de feutre et de rubans colorés.

  • L’année débute pour les Samis en mai, au moment où les femelles rennes mettent bas leurs faons. L’élevage de rennes est un aspect essentiel de la culture sami ; vous pourrez vous familiariser avec ces animaux semi-domestiques en vous rendant chez un éleveur, en les observant dans la nature ou en assistant à des courses de rennes.

  • Les Samis mènent une vie nomade dans des abris appelés “kotas”. Ceux-ci sont de conception assez proche des tipis des tribus nord-amérindiennes, à cette différence près que l’abri lapon repose sur une structure plus verticale, d’où une meilleure stabilité par grand vent. Cet habitat permet aux éleveurs de rennes samis de suivre leurs troupeaux au gré de leurs déplacements à travers toute la région des monts de Laponie.

  • On croise parfois des Samis en motoneige, un moyen de transport moderne qui a désormais gagné la Laponie.

  • Un aperçu de l’une des fascinantes expositions organisées au Musée Siida d’Inari, haut lieu culturel du Grand Nord qui sert de vitrine à l’histoire et à l’art sami et à la très belle nature de la Laponie du Nord. Toute l’année, une série d’événements et d’expositions thématiques permet au visiteur de se familiariser avec l’âme de la région.

  • Un couple de britanniques le jour de leur mariage à la lapone ; cette photo a été prise en février 2011 à l’Igloo Village, où les mariages sont célébrés dans la chapelle de neige de l’Hotel Kakslauttanen. Le tourisme est une importante source de revenus pour de nombreux Samis.

  • Ce bijou d’artisanat sami s’appelle un “risku” ou un “solju”. Décorée de motifs de fleurs de poireaux, cette pièce finement ouvragée symbolise le soleil ; elle se porte par-dessus le costume traditionnel, où elle a pour fonction de maintenir en place l’écharpe indissociable de la tenue. Initialement, le “risku” se portait dans les cérémonies de mariage.

  • Les chaussures lapones fourrées qu’on appelle “nutukkaat” sont en peau et fourrure de renne ; elles vous assureront de garder les pieds bien au chaud, même par températures extrêmement basses. Il s’agit du modèle de chaussures d’hiver porté depuis des temps immémoriaux par les Samis, qui continuent naturellement à s’en servir à notre époque.

  • Lauri et Simo Hetta, père et fils, sont des éleveurs de rennes établis au village de Vuotso. On les voit ici sur leur ancienne exploitation située à Purnumukka ; tous deux portent le traditionnel chapeau sami.

  • Le chamanisme et les croyances dans des forces surnaturelles ont longtemps occupé une place essentielle au sein du mode de vie sami. L’une des principales légendes locales concerne l’origine des aurores boréales, dits “feux du Renard” : les Samis de l’ancien temps voyaient dans ces jaillissements lumineux le signe de la course céleste d’un immense renard mythique dont la queue soulevait des étincelles en frôlant la crête des monts.

  • Recommandé

    Ces articles pourraient également vous plaire

    • La Finlande comme
      si vous y étiez

      – notre groupe Facebook vous donne accès à toutes les infos mises à jour en permanence.

Venez décompresser chez les Samis !

Oubliez pour une fois l’heure qui tourne et changez-vous les idées en venant explorer les vastes espaces de nature vierge de Laponie qui forment le territoire du peuple autochtone sami : vous pourrez vous initier au mode de vie unique des Samis en participant à des événements culturels locaux et à des activités qui ne se pratiquent qu’en Laponie. Nous vous présentons ici un certain nombre d’aspects caractéristiques de la culture sami qui pourraient vous intéresser quelle que soit la saison envisagée pour votre visite de la région.

Situé en Laponie du Nord, le territoire sami offre sur l’ensemble de l’année d’innombrables possibilités d’activités tant en intérieur que dans la nature. La spécificité de cette région tient cependant à la faculté qu’elle offre de côtoyer l’extraordinaire culture sami, du nom du seul peuple indigène aujourd’hui présent sur le territoire de l’Union européenne. Les Samis sont établis dans la partie la plus au nord de la Finlande, de la Norvège et de la Suède, ainsi que dans certains secteurs de la Russie du Nord-Ouest. La population sami de Finlande compte environ 9000 habitants représentés par un Parlement autonome siégeant à Inari ; celui-ci est chargé de défendre la langue et la culture sami, aujourd’hui menacées de disparition.

LAISSEZ-VOUS GUIDER PAR LES SAMIS

Pour découvrir le mode de vie des “cowboys du Grand Nord”, rendez-vous à Inari, Enontekiö et Utsjoki, les trois municipalités finlandaises où la communauté sami est majoritaire. Vos hôtes samis seront heureux de vous mener à leurs troupeaux de rennes et de vous apprendre leur technique du lancer de lasso, de vous faire découvrir l’artisanat local ou de vous initier à la préparation de la cuisine sami.

Le tambour rituel sami est aujourd’hui un élément folklorique que les locaux sont fiers de présenter aux visiteurs. A l’origine, ces tambours étaient utilisés par les chamans pour rythmer le joik, sorte de mélopée scandée dans le but d’atteindre un état de transe et d’ouvrir ainsi un canal de communication avec les Esprits.

Une visite du village d’Inari situé au cœur du pays sami et un passage au Musée Siida dédié à la culture indigène, sont un must absolu. Avec ses espaces d’exposition intérieurs et son musée à ciel ouvert, ce haut lieu culturel s’est attiré les éloges des visiteurs du monde entier, sensibles notamment à sa conception architecturale particulièrement bien pensée.  On peut y découvrir l’ensemble des aspects de la culture sami finlandaise passée et présente et s’y faire une idée de l’extraordinaire environnement naturel de la Laponie. L’accueillante boutique de cadeaux du Siida et les autres échoppes d’artisanat du village proposent de nombreux objets typiques faits main avec des matières naturelles, de même que des produits alimentaires en conserve et autres succulentes spécialités culinaires locales.

PÊCHE, CHASSE ET RANDONNÉE

Même en hiver, vous pourrez pêcher au côté des Samis dans la rivière Tenojoki, bien connue des initiés pour son abondance de saumons, ou encore dans le lac Inari ; les possibilités de chasse sont elles aussi nombreuses dans la région, sans oublier, en saison, la cueillette des champignons et des baies sauvages, par exemple de la mûre des marais, repérable à sa couleur dorée peu commune. Ceux qui ne reculent pas devant l’exercice pourront faire une randonnée jusqu’aux monts sacrés des Samis, notamment le mont Sanna dans le secteur de Kilpisjärvi, ou découvrir les seitas, autrefois rochers sacrificiels dotés d’un rôle central dans les rites divinatoires samis.  A ne pas manquer non plus, une visite à Hetta, village pittoresque où la culture sami reste particulièrement vivace, ainsi qu’au Fell-Sámi Visitor Centre, où vous aurez un aperçu de tous les sentiers de randonnée à votre disposition dans le secteur, ou encore au village de Raittijärvi, non accessible par la route et considéré à ce titre comme le dernier témoignage de l’habitat sami primitif.

PARTICIPEZ AUX ÉVÉNEMENTS ET FÊTES SAMIS

A la fin janvier et dans les premiers jours de février, vous pourrez célébrer la fin de la nuit polaire au festival Skábmagovat, un événement qui se tient annuellement à Inari avec des projections de films consacrés aux différents peuples autochtones du monde, à moins que vous ne préfériez vous joindre aux festivités qui ont lieu traditionnellement le 6 février pour la fête nationale du peuple sami.

En mars et avril, vous avez la possibilité de participer à des compétitions de pêche sur glace et de pêche au saumon. A noter que la saison est également marquée par des courses de rennes organisées dans toute la Laponie du Nord : ne manquez pas en particulier la dernière et plus importante compétition de la série qui se tient à Inari, avec couronnement en grande pompe du renne vainqueur et grand rassemblement de tous les éleveurs de rennes venus de toute la Laponie. La tradition veut que les festivités se terminent par une soirée dansante au légendaire Hotel Kultahovi, où tout le monde se retrouve au milieu d’une ambiance débridée autour des éleveurs de rennes et des orpailleurs de la région. Puis le 25 mars, la communauté fête l’Annonciation, l’une des deux fêtes considérées ici comme la plus importante de l’année avec Pâques : c’est alors qu’ont lieu de nombreux baptêmes et mariages, sans parler des différents marchés, concerts et autres événements festifs eux aussi habituels dans cette période. C’est également en avril que se déroule un marathon traditionnel de ski de fond, qui est la compétition de ski la plus septentrionale du monde ; son parcours suit une piste autrefois empruntée par les postiers à cheval et qui relie Hetta en Finlande à Kautokeino en Norvège.

Quant à l’été, vous pourrez participer en juillet aux championnats de pêche au saumon d’Utsjoki qui ont pour cadre la rivière Tenojoki, tandis que le Festival des musiques des peuples indigènes Ijahis idja (“Nuit sans nuit”) et la fête orthodoxe de la saint-Triphon, procession emblématique de la communauté sami skolte qui traverse quatre villages, ont tous deux lieu en août.

UNE CUISINE RÉPUTÉE SUCCULENTE

Les spécialités culinaires sami font appel à des ingrédients locaux frais, notamment la viande de renne, le poisson, les baies forestières, le gibier et le gibier à plumes. Il faut absolument que vous goûtiez à la soupe au saumon à la crème, à la viande de renne séchée ou fumée, à la saucisse de lagopède, au sauté de renne aux pommes de terre de Laponie et aux airelles, à l’omble chevalier ou au saumon frit, ou que vous savouriez le fameux pain au fromage typiquement lapon, servi avec de la confiture de mûres des marais.

Pour couronner le tout, nous vous conseillons de faire un tour au Kalastajan Majatalo (“L’Auberge du Pêcheur”) à Karigasniemi, lieu de ralliement des gens du cru très apprécié pour son cadre authentique et ses soirées musicales et dansantes ainsi que son “karaoke lapon” le week-end.

Plus du répertoire Pois